NOTES

 

GRENDEL

L'ORIGINE

   Remontons aux sources...

Dès le premier concert de Silmarillion, au Berkhampstead

Civic Centre, le premier mars 1980, fut joué un morceau

instrumental de plus de 12 minutes, intitulé "The Tower".

Au fil des concerts, il deviendra un des morceaux piliers

du groupe..

   Dès son arrivée, en mars 1981, FISH influença

l'évolution du groupe. On lui demanda d'ajouter des

paroles aux compositions, parmi lesquelles "The Tower".

FISH raconte "On m'avait commandé des paroles et,

à ce moment-là, j'étais intéressé par un livre qui

s'appelait simplement GRENDEL. Le livre, écrit

par John GARDNER, s'inspire du poème ancien BEOWULF".

GARDNER emprunte le titre de son livre à l'un des monstres du poème, GRENDEL, une abominable créature à moitié humaine qui fut l'un des adversaires de BEOWULF, le héros de la légende.

John GARDNER change assez ingénieusement les choses... Il fait de GRENDEL le héros du roman, en faisant le parallèle avec l'hypocrisie de nos sociétés modernes. La façon dont nous rejetons ce qui est laid et nous dérange lorsque nous avons tort. L’idée du monstre humain et de l'humain inhumain. Le roman est rempli d'un langage magnifiquement coloré à qui la chanson emprunte beaucoup.

LA LÉGENDE

   Le personnage de GRENDEL

vient du poème épique médiéval

BEOWULF.

   Ouvrons là une parenthèse :

BEOWULF, un poème narratif de plus de 3000 lignes, a été probablement écrit dans sa forme actuelle au IXème siècle et reprend des thèmes plus anciens. Il relate les aventures de BEOWULF, un héros danois.

   BEOWULF vogua de Suède jusqu'au Danemark pour venir en aide à son frère Hrothgar, roi des danois, dont le château et les terres étaient ravagées par un monstre de forme humaine appelé GRENDEL.

Lors d'un terrible combat, BEOWULF arrache un bras au monstre.

Mais bien que mortellement blessé, GRENDEL s'échappe, laissant des traces de sang qui conduisent au rivage d´un lac éloigné du château. La vie et la joie reviennent sur les terres

de Hrothgar. Mais, résolue à venger son fils, la mère de GRENDEL tue un noble danois et disparait. BEOWULF la suit, plonge dans le lac et la retrouve dans une grotte sous-marine. Il la tue, puis voyant le corps de GRENDEL étendu là, il lui coupe la tête et la rapporte au roi Hrothgar.

À la mort de ce dernier, BEOWULF est proclamé roi. Cinquante ans plus tard, un nouveau combat opposera BEOWULF, blanchi par l’âge, à un dragon crachant le feu. BEOWULF

le tue mais meurt brulé par son souffle. Le héros aura droit à de grandioses funérailles.

LE THÈME

   Ce que FISH apprécia énormément dans le livre de GARDNER,

c'est que ce dernier examine la légende du point de vue de

GRENDEL ou, du moins, ce qu'il aurait pu être.

 

   FISH basa le concept de ses paroles sur différentes idées du livre.

Dans une interview intitulée Fishy Tales publiée dans Melody Maker

le 27 novembre 1982, FISH a déclaré: "C'est comme une psychanalyse

du monstre plutôt que d'écrire du point de vue du héros. L'idée m'a

intrigué que tout ce qui est moche est automatiquement considéré comme

mauvais alors que, en fait, le monstre GRENDEL avait plus de droit à être

sur Terre que les humains. Le sens le plus puissant que je vois dans notre

adaptation de la chanson est la futilité de la religion, la façon dont l’homme

va assassiner, piller et violer, revient, prie Dieu en disant "Pardonnez-moi

d'avoir fait ça", puis tout va bien.

Ensuite, le monstre arrive et, parce qu'il est considéré comme mauvais, ils disent "S'il vous plaît Dieu, aidez-nous contre le monstre". Pendant ce temps, le monstre, qui n'a rien fait de mal, prie exactement le même Dieu en disant "S'il vous plaît, aidez-moi à détruire l'homme", parce que l'homme est fondamentalement pervers.

Les deux parties prient le même dieu pour les aider à tuer l'autre alors que l'un des principaux commandements est "Tu ne tueras pas". – ce qui s’est également passé aux Malouines, lorsque les prêtres argentins priaient pour obtenir de l'aide contre les envahisseurs britanniques.

Et la même chose se passait ici !"

LA CHANSON

   Le mélange des paroles de FISH et de la musique remaniée du groupe donnèrent un morceau complètement neuf qui, dès mars 1981, devint le pilier des concerts de MARILLION. L´arrivée de Mark KELLY, fin 1981, puis de Pete TREWAVAS, début 1982, apporta un son nouveau et des arrangements plus sophistiqués, mettant encore plus en valeur la prestation théâtrale de FISH.

En concert, l'ambiance magique qui se dégage de ce morceau lorsque FISH apparait sur scène, coiffé d'un casque médiéval (mi-masque, mi-casque), il entre vraiment dans la peau du monstre. Il est GRENDEL !

Alors, il saisit la main du premier fan qu'il touche parmi le public entassé au premier rang… Pete TREWAVAS raconte : "Certaines nuits, FISH tirait quelqu’un hors du public pendant GRENDEL et c'tait fantastique. Je me souviens d'un gars montant sur scène, quelque part, c'était peut-être à Bath, et il a commencé à faire tous les gestes de FISH imitant ses mimiques et le faisant vraiment très bien. C'était super de les regarder tous les deux ! Et puis, d'autres fois, des gens qui l'avaient supplié de saisir leur main, devenaient complétement dingues lorsqu'il les tirait sur scène."

FISH commente d'une manière énigmatique : "Avoir ce contact avec le public était la possibilité de franchir cette barrière entre nous, l'artiste, et vous-même, les fans, pour essayer de communiquer avec le public, les yeux dans les yeux, vous devez vous préparer à prendre des risques à tout moment, juste pour voir ce qui arrive."

Petite anecdote : Le casque que FISH portait sur scène lors de l'interprétation de GRENDEL, comme on le voit dans la vidéo Recital Of The Script, est une réplique de celui trouvé à Sutton Hoo qui est le cimetière de l'un des premiers rois chrétiens d'Angleterre.

Le groupe l’avait emprunté à un théatre londonien et ils ne l’ont jamais rendu…

Publié dans le fanzine du Fan-Club français de Marillion et Fish

BLUE ANGEL N°1 (Avril 1989)

Certaines remarques additionnelles et les Notes d'Explications de GRENDEL ont été collectées sur :

Logo_MarillionotationsWH.png

Créé avec Wix.com